La Grèce – Apprenez à bien gérer vos émotions afin de réussir en placements!

GREEK crisis crise en Grèce

Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir. – Jean Jaurès


Avec les récentes nouvelles au sujet de la Grèce, j’en profite pour écrire un court article sur la volatilité des marchés boursiers et les opportunités d’investissement qui s’y trouvent.

Souvent c’est durant les paniques qu’il faut prendre son courage à deux mains et investir. Prenons par exemple la Crise financière de 2008. Tous les marchés se sont effondrés et d’excellentes opportunités de placement y résidaient. Depuis ce jour, avec la reprise, les marchés ont plus que doublés en moyenne.

Est-ce que ce sera le cas pour les placements en Grèce? Est-ce que les titres ou résultats des entreprises que vous détenez dans votre portefeuille seront vraiment affectés par la chute de la Grèce sachant que le pays représente moins 2 % du PIB de la zone Euro? 

Vous continuerez fort probablement d’acheter votre beurre d’arachide, boire votre boisson préférée et mettre de l’essence dans votre automobile malgré les déboires de la Grèce.

Quelles seront la durée des fluctuations? Je ne peux pas répondre avec certitude, mais je sais qu’il y aura de la spéculation tant à la hausse qu’à la baisse à court terme. Aujourd’hui, en comparaison avec les données des dernières années, les prix sont très bas. Le Global X FTSE Greece 20 ETF (GREK), indice qui regroupe le top vingt des compagnies listées sur la bourse d’Athènes est passé de 25$US à moins de 10$US en un an. Qu’est-il arrivé au juste?

Selon Placements Mackenzie : « Le risque d’une sortie grecque de la zone euro (le « Grexit ») s’est accru suite à l’annonce faite par la Grèce qu’elle ne sera pas en mesure de rembourser le 1,55 milliard d’euros dus au Fonds monétaire international (FMI) le 30 juin, car ses créanciers avaient auparavant rejeté sa demande de prolongation des négociations au-delà de la date butoir du 30 juin. En Grèce, les événements évoluent rapidement, mais il ne reste plus de temps pour débloquer près de 15,3 milliards d’euros de liquidités requises d’urgence pour permettre à Athènes de couvrir prochainement d’importants remboursements de prêts. »

Bref, la Grèce est très endettée et personne ne sait vraiment comment le pays sortira de son gouffre financier. Mais comme le dit le vieux dicton : « Qui risque rien n’a rien. » Est-ce que je suggère de jouer le tout pour le tout? Certainement pas!

Par contre, je crois que l’investisseur patient qui investit dans un portefeuille équilibré tant au niveau géographique que sectorielle n’a pas à se soucier des fluctuations à court terme.

Pourquoi? Parce la bourse est régie par les émotions des gens. Toutes périodes de panique est suivi d’investisseurs qui capitulent par découragement. C’est là le point culminant d’occasions de placement, car après la dépression se trouve l’espoir, le soulagement et un nouveau vent d’optimisme.

Voyez-vous comme un investisseur à long terme et conservez votre politique de placements en lien avec votre profil en période de volatilité.


La tragédie grecque en 10 actes – Gaetan Frigon – Article parue sur la Presse Plus, discutant des excès de la Grèce.


Vous aimez notre site?

N’oubliez pas de vous y abonner (en haut à droite) afin de recevoir notre article hebdomadaire.


Vous avez des questions? Contactez l’un de nos experts.


Cliquez ici afin d’obtenir des détails sur le livre et de judicieux conseils en planification financière.


Veuillez prendre connaissance de notre déni de responsabilité quant à nos articles.

Publicités