7 pièges à éviter à la bourse

shout-let-it-all-out-1236468

Plus l’espérance est grande, plus la déception est violente. – Franz-Olivier Giesbert 


Dernièrement je discutais avec un ami par rapport à la correction boursière de la fin de l’été. Drôlement la discussion n’a pas tournée dans le même sens qu’à l’habitude. Ce que je veux dire, c’est que nous n’avons pas abordé les sujets habituels, soit la répartition d’actifs, les rendements passés ou les stratégies d’investissement. Nous nous sommes surpris à parler de psychologie. Ça m’amène aujourd’hui à vous transmettre l’essentiel de notre discussion en passant par les 7 pièges psychologiques à éviter lorsqu’on s’adonne à investir notre argent, à la bourse.


1. Optimisme démesuré

On a naturellement tendance à surestimer les probabilités de résultats positifs touchant tout ce qui nous entoure, surtout lorsqu’il est question d’argent. Cet état d’esprit explique pourquoi des investisseurs sont souvent déçus des résultats de leurs placements. Ce n’est pas parce qu’on a un optimisme naturel que nos placements vont bien se comporter. Les déceptions inutiles sont à éviter : on devrait s’efforcer à calmer notre optimisme à toute épreuve. Si vous appuyez vos objectifs financiers sur des attentes positives utopiques, il est à peu près certain que vous ne les atteindrez pas.

2. Confiance excessive

La confiance excessive représente un autre trait de caractère très insidieux qu’il faut éviter. Se montrer trop confiant de nos propres talents d’investisseur est une erreur répandue. Certains pensent qu’ils peuvent déjouer le marché ou même, contrôler des événements largement imprévisibles, comme la volatilité des marchés. Tenter d’anticiper les marchés afin de toujours acheter à prix faible et à vendre à prix élevé (ce que l’on appelle la synchronisation des marchés), en dépit du fait que même l’investisseur professionnel le plus chevronné ne peut y parvenir continuellement, n’est pas la bonne façon de transiger. Il faut se montrer honnête à propos de nos habiletés d’investisseurs.

3. Sagesse rétrospective

La sagesse rétrospective est la tendance à croire, une fois qu’une chose est arrivée, qu’on savait dès le début que cela se produirait, même si ce n’est pas le cas. Cette tendance peut vous porter à croire que les événements sont bien plus prévisibles qu’ils ne le sont en fait, ce qui soulève des attentes imaginaires concernant, notamment, les rendements de vos placements. Si vous constatez que vous déclarez en toute confiance que vous saviez dès le début ce qui allait se produire, demandez-vous si c’est vraiment le cas.

4. Obsession

Suivez-vous les rendements de vos placements à la minute à la télévision ou sur Internet? Vous préoccupez-vous des fluctuations à court terme de la valeur au marché de vos placements? Faites-vous une fixation sur le rendement négatif d’un placement, même si l’ensemble de votre portefeuille se comporte bien? Il peut s’agir d’indices de comportements obsessionnels démontrés communément par des investisseurs. Dans cette situation, il faut prendre du recul et examiner la situation dans son ensemble. Êtes-vous sur la bonne voie menant à vos objectifs à plus long terme? Êtes-vous à l’aise avec le risque de placement assumé par votre portefeuille? Dans le cas d’une réponse négative, il faut peut-être faire des ajustements pour cesser de vous en faire avec les événements à court terme. Il faut, la plupart du temps, voir à long terme lorsqu’on parle de placements.

5. Déni

Lorsque les marchés boursiers reculent, on peut parfois paniquer et vendre des titres qui demeurent essentiellement de bons placements. Le revers de la médaille dans ce cas est le déni : on s’accroche à un placement qui a mal tourné, dans l’espoir qu’il se relève. Cela peut être difficile, mais si un placement s’est fondamentalement détérioré, le moment de le vendre est peut-être venu. Une politique de placement rigoureuse s’appuyant sur des critères précis et rationnels d’achat et de vente peut nous aider à surmonter une telle tendance.

6. Rapacité

Le désir de devenir riche rapidement nous incite à prendre des risques trop importants, comme investir trop dans un titre unique. Si le risque n’est pas rentable, il peut menacer notre sécurité financière. Cela ne veut pas dire qu’on ne doit jamais prendre de risques, puisque les risques font partie intégrante des placements. La clé consiste à prendre des risques bien calculés dans le cadre d’un portefeuille de placement adéquatement diversifié tenant compte de votre tolérance au risque. De cette manière, si le risque occasionnel n’est pas rentable, les répercussions sont atténuées par les autres placements dans le portefeuille.

7. Instinct grégaire

Lorsque nous voyons les autres faire quelque chose, nous avons naturellement tendance à penser que c’est une bonne chose et à vouloir faire de même. L’instinct grégaire explique souvent les mouvements marqués de hausse et de baisse des marchés financiers. Malheureusement, cette situation se traduit souvent par des achats sur des marchés en pleine euphorie qui plafonnent ou des ventes près du seuil de panique. Au lieu de suivre le troupeau, adoptez une stratégie de placement rigoureuse s’appuyant sur la logique et la raison.

Les placements gagnants à long terme résultent moins du comportement des marchés que de notre réaction au comportement des marchés. Malheureusement, bon nombre de nos réactions psychologiques, comme le déni, la panique ou la rapacité, peuvent nuire à notre succès à long terme.


Vous aimez notre site?

N’oubliez pas de vous y abonner (en haut à droite) afin de recevoir notre article hebdomadaire.


Vous avez des questions? Contactez l’un de nos experts.


Cliquez ici afin d’obtenir des détails sur le livre et de judicieux conseils en planification financière.


Veuillez prendre connaissance de notre déni de responsabilité quant à nos articles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s