Protections pour soins de longue durée. Comment bien gérer les risques?

longue durée

 Tant que dure ta jeunesse, acquiers des choses qui ensuite te consoleront du dommage de ta vieillesse. – Léonard De Vinci


La possibilité que nous ne soyons plus en mesure de nous occuper de nous-mêmes et que nous ayons besoin de soins de longue durée, tels des soins infirmiers, des soins personnels et de l’aide aux tâches ménagères, est une réalité pour bien des gens. Comment bien gérer ce risque?


En général, nous croyons que les régimes provinciaux d’assurance-maladie couvrent la totalité des frais de soins de longue durée. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Avant de pouvoir bénéficier de l’aide gouvernemental, il faut souvent avoir liquidé la quasi-totalité des actifs que nous possédons (Liste non exhaustive);

  • REÉR/FERR/CÉLI
  • La valeur nette de notre maison
  • Placement non enregistré

Donc, avant d’avoir accès aux centres publics gouvernementaux, il faut avoir épuisé notre patrimoine. Souvent, les choix de résidences ou de services sont très limités et, ont des listes d’attentes importantes.

Pour biens des gens, la possibilité d’avoir une couverture d’assurance qui fournira un revenu ou des prestations en cas de dépendance ou d’incapacité, est primordiale. Afin de recevoir une prestation, un assuré doit être dépendant d’une autre personne pour accomplir des tâches journalières de la vie, tel que s’habiller, se nourrir, se laver, etc. Il est important de consulter un spécialiste avant de souscrire un produit de protection pour soins longue durée, car tout est dans les définitions.


Une planification financière qui tient compte d’une telle éventualité est importante. La plupart des planifications financières se concentrent sur l’accumulation et la croissance des investissements et du patrimoine familiale.  Des recommandations pour protections en cas de décès ou de maladies graves/invalidité doivent également faire partie des stratégies. Un planificateur financier ou conseiller en sécurité financière doit tenir compte d’une éventualité d’incapacité et de dépendance aussi. Sans couverture de soins de longue durée (SLD), Il faut planifier des ressources importantes qui peuvent réduire considérablement les montants disponibles pour la retraite.

Les régimes publics sont actuellement à leur limite de capacité. Imaginez dans 10 ou 15 ans ou plus. Pour les gens actuellement en bonne santé, il est possible de souscrire des produits de SLD avec plusieurs assureurs au Québec qui offrent de solutions intéressantes. Il est très important d’être bien conseiller et d’avoir un bon planificateur financier pour revoir vos besoins.

Bien gérer ses risques font partie intégrante d’une bonne gestion financière. Référez-vous à la page 68 du livre afin de voir les conséquences désastreuses d’une personne qui a mal compris et sélectionné ses risques. Une assurance souscription à une SLD aurait changé sa vie.


En moyenne, un prime annuelle d’assurance SLD coûtera l’équivalent d’un mois de prestations. Pour avoir  $2,000 par mois de prestations SLD, il faut s’attendre à payer  environ $2,000 par année de primes. Les primes à la souscription augmentent avec l’âge de l’assuré, donc prévoir une telle couverture avant l’âge de 70 ans.

Un petit prix à payer si on considère l’impact financier de ne pas en avoir!


Vous aimez notre site?

N’oubliez pas de vous y abonner (en haut à droite ou au bas) afin de recevoir notre article hebdomadaire.


Vous avez des questions? Contactez l’un de nos experts.


Cliquez ici afin d’obtenir des détails sur le livre et de judicieux conseils en planification financière.


Veuillez prendre connaissance de notre déni de responsabilité quant à nos articles.

Publicités